16.05.11

Mélancolie

"Mélancolie", hauteur 36 cm, largeur 15 cm.

Des nerfs de fer qui poussent des mains coupées et tentent de s'accrocher au sol mais n'attrappent que le vent. Le sol, minuscule planète noyée dans le néant, rétrécit jour après jour. La tête pleine à craquer de rêves et de désirs, qui se transforment en tumeur géante faute de pouvoir s'échapper, et qui font déborder les yeux fatigués d'inépuisables flots salés.

M_lancolie1

M_lancolie2

 

M_lancolie3

 

Posté par CamilleCoursault à 21:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Mélancolie

    j'adore encore une fois .........

    Posté par LATOCHATOT, 17.05.11 à 14:53 | | Répondre
  • ahh! Si réelle ! Nous serions tous dans le même état si rêver devenait impossible... une vrai thérapie tes personnages! Très jolie Mélancolie. Bises

    Posté par Cécile, 17.05.11 à 19:09 | | Répondre
  • je l'aime , je l'aime !

    Posté par florence, 18.05.11 à 09:48 | | Répondre
  • dis donc...

    quasi-ésotérique ton oeuvre

    Posté par Mr Choule, 20.05.11 à 19:53 | | Répondre
  • MA-NI-FIC ! Je me reconnais presque dans cette description.

    Posté par jerome, 21.05.11 à 12:21 | | Répondre
  • Merci à toutes/tous!
    @Mr Choule : tu penses à l'ésotérisme pour les côtés mystérieux, symbolique, obscure?
    Pour moi c'est plutôt une création "psychanalytique", comme pour toutes mes sculptures les plus sombres, qui sont en partie des explorations de mon inconscient et de ses troubles (oh la la j'aime pas dire ça, ça fait vraiment naze-j'me la pète mais bon!), une forme de thérapie (comme l'a écrit Cécile)

    Posté par Camille, 22.05.11 à 10:13 | | Répondre
Nouveau commentaire